Comment isoler les fenêtres d’une maison ancienne ?

Comment isoler les fenêtres d'une maison ancienne ?

Avoir une bonne isolation thermique, c’est essentiel, et même primordial dans un logement. C’est une base indispensable pour réaliser d’importantes économies d’énergie dans un logement. Et pour ce qui est des fenêtres anciennes ou à simple vitrage, on est loin du but recherché. En effet, ces fenêtres favorisent les déperditions de chaleur. Mais bien heureusement, il existe des solutions pour améliorer l’isolation d’une fenêtre vétuste. Tout ceci peut être fait en gardant l’ancienne menuiserie. Lisez cet article jusqu’au bout pour tout connaître sur le bout des doigts !

À lire également notre guide de conseils sur la construction et rénovation

L’importance de l’isolation d’une maison ancienne

Comme vous avez peut-être pu le constater, les fenêtres anciennes ne sont pas assez bien isolées, ce qui favorise les déperditions de chaleur. Plus précisément, on a :

  • Une augmentation des factures d’énergie
  • Une mauvaise isolation phonique
  • 10 à 15 % de déperditions de chaleur dans la maison

Dans la mesure où vous avez de vieilles fenêtres ou du simple vitrage, il convient de renforcer l’isolation. Cela vous évitera de vous confronter à des tracas inutiles. Vous aurez aussi la possibilité de réaliser de belles économies sur la facture énergétique. Les aides à la rénovation énergétique de fenêtres représentent une autre modalité dans laquelle vous pouvez réaliser des économies. Vous pourrez ainsi gagner en confort dans votre logement tout en gardant l’argent dans votre poche. N’hésitez donc pas à vous lancer, parce que les bénéfices sont nombreux.

Comment isoler ses fenêtres sans les remplacer ?

Il est bien possible d’isoler ses fenêtres sans avoir besoin de les remplacer. En effet, il existe de nombreuses techniques, et si vous ne vous sentez pas capables d’effectuer les travaux, faites appel à un professionnel. De cette manière, vous vous assurez d’avoir de bons résultats et vous ne vous causerez pas du tort supplémentaire en faisant des erreurs.

Le calfeutrage : qu’est-ce que c’est ?

Dans la mesure où l’on veut renforcer l’isolation de ses fenêtres, on peut avoir recours à un calfeutrage. Et quand c’est bien fait, vous pouvez éviter les déperditions thermiques de votre habitation. Il s’agit d’une technique qui consiste à mettre un joint sur la feuillure de la fenêtre. Et pour y arriver, vous avez besoin d’une bande de démoulage, d’un joint de calfeutrage et d’un pistolet à calfeutrer. Ce dernier élément va vous faciliter la pose du joint sur le cadre de la fenêtre concernée. Une autre méthode efficace est le survitrage, dont nous allons parler dans la suite.

Le survitrage

Le survitrage va vous permettre d’optimiser l’isolation de vos fenêtres. Pendant les travaux, on pose un film survitrage sur les anciennes vitres. Mais pour le faire, on vous recommande un survitrage de 6 mm. Ce dernier présente un faible coefficient thermique. Cela permet de bénéficier d’une isolation très efficace. Vous pouvez par la même occasion réduire les ponts thermiques. Cette méthode d’isolation peut être une bonne solution quand on souhaite améliorer la performance thermique des fenêtres.

Le bonus de cette méthode est qu’elle vous permet de conserver le cachet des fenêtres. C’est une technique qui est aussi appréciée pour réduire les nuisances sonores au sein du logement. Mais comment faut-il procéder pour appliquer un survitrage ? Il va falloir se munir de ruban adhésif, d’un rouleau de film isolant, d’une raclette ou d’un grattoir, de quoi nettoyer la vitre et d’un cutter.

Les matériaux nécessaires à l’isolation de fenêtres anciennes

Selon la méthode que vous avez choisi d’utiliser, il va avoir plusieurs matériaux utilisables. En voici les plus importants : les joints de calfeutrage. Mais pour cette méthode, plusieurs choix s’offrent à vous. Vous pouvez pencher pour le joint adhésif en mousse. Il est facile à appliquer et se présente sous la forme d’autocollant. En outre, vous allez devoir le changer chaque 2 ans.

Avant de penser à poser un joint en mousse, nous vous recommandons fortement de bien nettoyer le cadre de la fenêtre. Et pour cette opération, vous pouvez utiliser de l’alcool à brûler ou un autre produit nettoyant. Pensez aussi à la faire sécher après le nettoyage.

L’autre joint dont nous allons parler est le joint métallique. Celui-ci a l’avantage d’être solide, inoxydable et très résistant. C’est un type de joint tout aussi facile à installer. Vous pouvez juste le clouer aux montants avec de courtes pointes. Mais vous allez devoir relever la partie qui n’est pas clouée. Faites-le avec un matériel arrondi.

Pour finir, parlons du joint en silicone qui est aussi utile pour un calfeutrage efficace. Posez-le directement sur la feuillure de la fenêtre et si la surface est poreuse, préférez la pose d’un primaire d’accrochage sur la feuillure. C’est ce qui va permettre d’améliorer l’adhérence du joint. Pour la pose, vous devez vous munir d’un pistolet. Un autre accessoire qui pourrait aussi bien vous servir, ce sont les films de survitrage. Ils sont d’une grande aide, et sauront faire votre bonheur.

Total
0
Shares
Prev
Peinture isolante : tout ce qu’il faut savoir
Peinture isolante

Peinture isolante : tout ce qu’il faut savoir

Avec un contexte d’énergie chère, il est clair que l’isolation thermique de

Next
Comment isoler sa maison sans devoir tout casser ?
Comment isoler sa maison sans tout casser ?

Comment isoler sa maison sans devoir tout casser ?

Sommaire Hide La procédure pour coller des feuilles de polystyrène EXTRUDE (XPS)

You May Also Like
Total
0
Share